• Abécédaire, 27

    B - Bougies. J'ai acheté quatre bougies pour mon fils cadet. Il a toujours aimé les bougies de l'Avent, c'est une tradition que j'ai toujours observée. Je sais que cela lui fera plaisir. J'ai toujours beaucoup aimé les bougies, je viens d'ailleurs de m'en acheter trois grosses, de tailles différentes, que j'ai posée dans un large plat. C'est incroyable la lumière qu'elles produisent, et ça donne une chaleur agréable à la pièce. Les bougies, je croyais que c'était un truc de filles. Et puis au hasard de mes rencontres, j'ai découvert que certains garçons aiment ça aussi, j'ai aimé partager cela avec certains des hommes de ma vie. Et j'aime bien que mon fils partage aussi cela avec moi.

    C - Collègues. Ce n'est décidemment pas rigolo de travailler dans un univers uniquement féminin. Je n'arrive pas à déterminer pourquoi, ce qui m'agace, j'aime bien comprendre ce qui se passe, et puis ça aide à dépasser les difficultés. Depuis bientôt huit mois que je suis là, ça ne passe pas tout à fait. C'est aussi la première fois que je travaille dans une équipe totalement féminine. Jusqu'à présent, il y avait toujours un minimum de garçons. A Pau, je déjeunais le midi avec les garçons de l'équipe, et auparavant, quand je travaillais dans le service informatique, c'était également le cas. C'est simple, avec les garçons : je suis une fille, ils sont des garçons, il y a une norme prédéfinie qui prône qu'il y a une différence, et s'il y a non-communication, ou communication superficielle, on met ça sur le compte de la différence. Mais là, avec mes collègues filles, c'est pas ça. Je n'accroche pas. Le midi, ça parle cuisine, gamins, je me sens à la ramasse. La cuisine, ça n'a jamais été mon truc. Moi, là purée, c'est la purée en sachets. Elles, la purée, c'est forcément de la pomme de terre écrasée, plus tout un tas d'ingrédients. Ou de la purée de carottes, ou de la purée de potiron... Je ne dis pas non, j'adore manger. Mais cuisiner, non. Et puis je culpabilise. Tout le temps. Parce que j'ai jamais fait à mes fils de la "vraie" purée, parce que la citrouille, pour moi, c'est une décoration d'Halloween et pas un truc qui se mange. Et côté gamins, c'est pire. Mes fils vivent chez leur père, je me sens la dernière des dernières, pas foutue de divorcer comme tout le monde. Les mecs, ils se foutent un peu de ce genre de considérations, et puis c'est pas le genre de choses qui les intéressent. Côté filles, j'ai honte d'être celle qui verse la pension alimentaire, et non pas celle qui la perçoit. Mais peut-être que je me fais des idées, et que je transpose ma culpabilité sur les pensées des autres. Probablement qu'elles en ont rien à faire, de mon cas. Peut-être. N'empêche. Je vis une sale période côté remise en question. C'est la première fois de ma vie que j'ai du mal à apprendre un boulot, et que j'ai du mal à m'intégrer dans une équipe, et l'un et l'autre sont certainement liés. Peut-être que je devrais aborder la question avec le psy.

    C - Culpabilité. De toute façon, je culpabilise pour tout. Je me trimballe un espèce de sac sur le dos, énorme. Même  mon médecin s'en est aperçu, mercredi dernier, en cinq minutes de conversation.

    B - Bois. Promenons-nous dans les bois. C'est quelque chose qui me manque. Quand j'étais mariée, nous avions un chien, un bouledogue français. Une bonne raison de se promener, et une présence rassurante. J'adorais marcher dans les bois, à respirer l'odeur d'humidité des feuilles pourrissantes, ou du sable réchauffé par le soleil. Pas question, bien sûr, de me balader dans les bois toute seule.

    F - Festival. J'ai loupé le festival du film d'Histoire de Pessac. L'an dernier, j'étais à Pau, mais les années précédentes, j'y avais assisté avec beaucoup d'enthousiasme et de fébrilité. Cette année, j'ai carrément loupé la date, et puis de toute façon le programme ne m'intéressait finalement pas, mais surtout mes horaires ne m'auraient pas permis d'y assister. Seul un documentaire m'intéressait, et il était justement programmé hier après-midi, sauf que hier après-midi c'était retrouvailles et causette avec une amie de trente ans, on ne se voit pas si souvent, pas question de se louper.

    M - Marché. Un nouvel étal, celui de deux jeunes hommes qui vendent des livres d'occasion. Hier, en plus des tomates, je suis donc repartie avec un vieux roman de François Mauriac. Ils ne sont pas mal, ces deux jeunes, dans quelques caisses ils réussissent à proposer un choix vaste et varié, j'ai repéré quelques titres qui me plaisent bien.

    N - Noël. Ce n'est pas une période facile, je vais probablement passer le réveillon avec mes parents, cette année encore. Mes fils seront avec leur père. On ne se pose pas la question de savoir si cela me blesse ou pas, il est entendu que l'on préserve leur père, qui a teeeeeellement souffert de notre séparation... et je me plie au système, sans oser revendiquer le fait que je donnerai cher pour être avec mes fils ce soir là, au moins un an sur deux... Néanmoins Noël va arriver, avec ses lumières et ses couleurs, déjà les magasins sont tout illuminés, et même si je regrette que cela soit devenu maintenant une occasion de sur-consommation, pour moi cela reste une fête. A défaut d'un sapin, lorsqu'arrivera mi-décembre, je ressortirai boules et ornements, et je me ferai une joie de choisir les cartes que j'enverrais à ceux qui me sont chers.

    O - Ordinateur. Avant-hier, il m'a fallu 25 minutes, à partir du moment où je l'ai allumé, pour pouvoir me connecter à internet. Il rame, il rame. Il plante dès que je veux ouvrir un document en .pdf, et met trois plombes à télécharger un film (ah oui, parce que maintenant, je télécharge !). J'ai justement vu un modèle qui me plait bien, tout blanc, idéal pour se fondre dans mon intérieur. Sauf que les pc blancs, ce n'est pas si fréquent donc c'est cher, et puis surtout je viens de recevoir la taxe d'habitation à payer, et je vais probablement payer une partie des frais d'inscription de mon fils cadet au CNED (parce que de ce côté là, on a trouvé un semblant de solution). Je vais donc continuer à ramer un certain temps avec ce bon vieux pc qui m'accompagne tout de même depuis six ans.

    S - Sommeil. J'ai beaucoup de chance, et j'en suis consciente, je n'ai pas de problème de ce côté là. Même hier soir, en dépit des litres (d'accord j'exagère un peu) de café et de thé bus avec mon amie tout au long de l'après-midi, je me suis endormie sans problème. Par contre, je cauchemarde plus souvent qu'avant. Cette nuit, et la nuit d'avant, j'ai fait des cauchemars. Cela me réveille systématiquement, effrayée, et je crois que la peur que j'ai à ce moment là est pire que le  cauchemar lui-même.

    T - Téléchargement. Oui, je me suis décidée à rentrer dans le 21ème siècle. Mon frère m'a donné quelques explications, et je me débrouille comme je peux. Plutôt mal que bien, mais enfin, j'ai réussi ce week-end à télécharger Les Tontons Flingueurs (!) et à les regarder sur ma nouvelle télé, qui est équipée d'un port USB. Télécharger, je sais, c'est mal. Ceci dit, je vais assez souvent au ciné, et j'estime que je contribue correctement au maintien de l'industrie cinématographique. La nouvelle télé étant également équipée d'un lecteur dvd intégré, je vais aussi pouvoir emprunter des dvd à la médiathèque, et ça c'est super car la médiathèque a pas mal de reportages de tous genres, ce qui évidemment ne se trouve pas sur les sites de téléchargement, comme les films un peu anciens également.

    T - Temps. J'en parle souvent, j'y suis très sensible. Hier matin (il est  vrai que je ne me lève pas aux aurores), j'ai pu prendre mon petit-déjeuner dehors, sur ma terrasse, au soleil. Fin novembre, c'est exceptionnel, ça ne m'était jamais arrivé. En fait, c'est le temps idéal pour moi. Je rêve d'un pays à deux saisons, un été à 25/30°, et un hiver à 10/15°. Je suis de plus en plus frileuse, et là, cette douceur me va bien. Mais la sécheresse actuelle me préoccupe cependant. J'ai une grosse angoisse, nourrie de lectures de science-fiction et de cours d'Histoire, sur les dérèglements climatiques. Sécheresse, famine....


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :