• 1er mai

    Je ne me suis pas levée trop tard, j'ai déjeuné tranquillement, trois brins de muguet dans un pot, à côté de la théière. Après avoir déjeuner, j'ai bien arrosé les jardinières et pots du balcon. Certes, aujourdhui étai un jour plutôt... humide, mais je pars demain matin pour cinq jours, je préfère prévoir. Puis j'ai fait quelque chose que je n'avais pas fait depuis quelques décennies : je me suis remise au lit, tranquillement installée sur les oreillers, un bouquin en main. J'avais entrouvert la fenêtre et l'air frais rentrait, accompagné de quelques chants d'oiseaux. Un peu moins de circulation que d'habitude, mais pas beaucoup moins. Mais où vont les gens ?

    La Chatte, un peu étonnée, est venue me rejoindre.

    Plus tard, beaucoup plus tard, comme les protagonistes de mon roman parlaient de farine, j'ai eu faim, et une soudaine envie de crêpes. Pas de problème, j'avais tout ce qu'il faut sous la main. Je me suis levée, pleine du contentement d'avoir, précisemment, tout sous la main. Le temps que la pâte repose, je suis partie prendre ma douche.

    Faire les crêpes, me refaire un thé, et puis m'attabler, crêpes chaudes, sucre fondant, et earl grey délicatement parfumé...

    Plus tard, j'ai commencé à préparer mon sac de voyage, puis suis sortie faire un tour dans le parc d'à côté, presque désert, la pluie et le vent n'ont pas cessé de la journée cela a dû découragé les gens. Pourtant le temps est humide mais doux, un temps parfait pour se balader à l'abri d'un parapluie. Dans le parc j'ai admiré les petits canetons, et quelques canards très beaux, que je n'avais pas vus auparavant. J'avais oublié mon appareil photo, dommage. Je suis rentrée, tranquillement, et tranquille aussi. Le beau temps, c'est parfois une question de météo intérieure....

    Demain matin je prends l'avion, mon cadet va m'emmener, j'aurais pu prendre le bus, mais ça nous donne l'occasion de nous voir, et on ne rate jamais ce genre d'occasion. Direction Paris, dont j'aime bien respirer l'air de temps à autre. Je profite de ces deux semaines de vacances pour partir. Deux semaines, c'est bien, ça permet de faire plein de choses, et de se reposer, aussi.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :